Qu’est-ce que la regression du sommeil des 4 mois d’un bébé ?

sommeil bébé

Certains bébés, à partir de leur quatrième mois, peuvent souffrir de régression du sommeil. Une période trouble qui devient vite agaçante pour les parents qui se croyaient tirés d’affaire en voyant leur petit bien dormir quelques semaines plus tôt. Ce phénomène, qui s’arrange généralement tout seul, mérite tout de même quelques éclaircissements.

Manifestation de la régression du sommeil à 4 mois !

La régression du sommeil du bébé de 4 mois se manifeste par une réduction du temps de sommeil du bébé autour du quatrième mois. En d’autres termes, le bébé se réveillera plusieurs fois au cours de la nuit. Pour les parents, cette situation peut être particulièrement difficile à vivre, notamment en raison de la fatigue. A noter qu’il s’agit de la première régression du sommeil du bébé et certainement pas de la dernière puisqu’il y en aura d’autres jusqu’à ce que le bébé ait 2 voire 3 ans. Il existe de nombreux signes qui indiquent que le bébé entre dans une phase de régression du sommeil. Le plus évident est la difficulté à s’endormir. Mais ce n’est pas tout, il pleure aussi dès qu’il sent que ses parents le mettent dans son lit, la durée de ses siestes est raccourcie, les réveils nocturnes sont fréquents, ou encore votre enfant devient grognon et demande beaucoup d’attention pendant la journée. Ceci étant dit, la régression sommeil bébé disparaîtra d’elle-même après un certain temps. Cependant, il existe quelques conseils pour aider toute la famille à avoir une nuit optimisée .

Les causes possibles de la régression du sommeil !

La régression du sommeil est une partie naturelle de la vie d’un bébé. Elle est considérée comme un signe de développement. Par exemple, la régression sommeil bébé résulte de la réorganisation de son cycle de sommeil. Vers 3 à 4 mois, votre bébé passe d’un sommeil polyphasique à un cycle plus proche de celui des adultes. De plus, c’est aussi le moment où le petit bébé commence à organiser sa journée. Il est désormais éveillé pendant une à deux heures. Quant à la tétée, elle est de moins en moins fréquente, mais en plus grande quantité à chaque fois. Et bien sûr, les siestes deviennent régulières avec une durée plus longue. Durant cette phase de transition, il est donc normal que le changement perturbe le sommeil de l’enfant.

Il faut noter que dans certains cas, la mère reprend le travail au quatrième mois du bébé. Cette séparation soudaine constitue un grand changement de rythme pour le bébé. Cela peut également affecter son sommeil.

Gérer la régression du sommeil du bébé !

La durée de la régression sommeil bébé varie d’un enfant à l’autre. Mais dans la plupart des cas, elle peut durer entre 2 et 6 semaines. Il est donc important pour les parents de bien gérer cette phase afin de ne pas tomber dans une grande fatigue. La première astuce consiste à emmailloter le bébé pour qu’il ne se retourne pas. Il est également possible de le bercer lorsqu’il est en phase de sommeil léger. Votre bébé peut se réveiller la nuit parce qu’il a faim. Il est donc recommandé de bien le nourrir pendant la journée et d’anticiper une tétée pour la nuit, vers 23 heures. Ensuite, une autre technique pour calmer la régression du sommeil est d’aider l’enfant à faire la différence entre la nuit et le jour. Cela peut se faire en l’emmenant dehors de temps en temps pendant la journée.

Tout ce qui a été dit ci-dessus aidera le bébé et ses parents à mieux vivre la phase de régression du sommeil. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’un processus de développement tout à fait normal et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

La naturopathie, une approche globale de la santé
Quels sont les caractéristiques et traitements de l’anxiété et la nostalgie ?